« On ne pense pas assez à l’Algérie comme territoire de déracinés »

HISTOIRE. À partir d’un documentaire, Dorothée-Myriam Kellou réveille la mémoire des camps de regroupement de populations pendant la guerre d’Algérie. Explications.

Par

Modifié le – Publié le | Le Point.fr
À Mansourah, tu nous as séparés. Un documentaire intime, voire intimiste, qui aborde un aspect douloureux de la guerre d’Algérie. Bien que ces camps aient été organisés dans les Aurès très vite après le début des « événements d’Algérie » en novembre 1954, leur existence ne fut révélée qu’en 1959. Il aura fallu la « fuite » dans la presse du rapport rédigé par le tout jeune inspecteur des finances Michel Rocard pour que cet aspect des « événements d’Algérie » soit porté à la connaissance de l’opinion publique française et internationale. Combien d’Algériens furent soumis à ce traitement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*