Dernières parutions consacrées à la Guerre d’Algérie

SALAM TOUBIB, CHRONIQUE D’UN MÉDECIN APPELÉ EN ALGÉRIE, 1959-1961
de Claire Dallanges et Marc Védrines
Éditions Delcourt, 2016

HISTOIRE DÉSSINÉE DE LA GUERRE D’ALGÉRIE
de Benjamin Stora et Sébastien Vassant
Éditions le Seuil, 2016 (octobre)

MA BATAILLE D’ALGER
de Ted Morgan
Taillandier, 2016

TÉMOIGNAGE DE JACQUES CAZAUX

Pim0003Né le 17 septembre 1937 à Paris. Classe 57 2B. Classes dans un régiment d’infanterie de Blois. Affecté à la section « Transmission ». Au bout de trois mois, il est d’abord  affecté au 2e bataillon du 39e régiment d’infanterie à Agadir dont  il raconte avec humour et précision la vie de caserne. Puis vient le temps de gagner l’Algérie, et Tizi Ouzou, une caserne située juste en face du village natal d’Amirouche. Là, au coeur des événements comme secrétaire du PC, il livre des dizaines d’anecdotes, graves ou drôles, témoignages rares du quotidien d’un soldat…

VOIR LA VIDÉO

TÉMOIGNAGE DE FRANCIS MISCHKIND

mischkind militaire002« Je suis appelé sous les drapeaux le 6 novembre 1956 et affecté au 117ème bataillon de l’Armée de l’Air. Début Janvier 1957, j’entre au Service « Scénario » du SCA (Service Cinématographique des Armées) au Fort d’Ivry. Au Service « Scénario », nous sommes trois jeunes réalisateurs : Robert Enrico, Jean-Gabriel Albiccoco et moi-même.
Dès mon arrivée, on me confie la finition d’un court-métrage sur l’école de Coëtquidan et l’histoire du Casoar puis on m’affecte à la réalisation de courts-métrages destinés à l’armée de l’air dont je porte l’uniforme. Robert Enrico est chargé de la réalisation des courts-métrages concernant l’armée de terre. À Jean-Gabriel Albiccoco reviennent ceux destinés à la marine.
Je ne connais rien à l’aviation, mais ai d’excellents conseillers techniques qui, par contre, ne connaissent rien au cinéma. Cette complémentarité fonctionne.

VOIR LA VIDÉO

Enquête auprès des anciens combattants et de leur famille

IMG_0208-2_basse-def

Raphaëlle Branche – DR

Historienne spécialisée sur la guerre d’Algérie, Raphaëlle Branche réalise une enquête auprès des anciens combattants et de leur famille (épouse, frères et soeurs, enfants) afin de cerner les effets de la guerre sur les relations familiales des jeunes hommes qui partirent faire en Afrique du Nord entre 1954 et 1962.
Cette enquête a trois volets : la collecte de documents rédigés à l’époque (correspondance avec les proches, journaux intimes, carnets de notes) ; la réalisation de questionnaires auprès des anciens combattants et de leur famille ; la réalisation d’entretiens auprès des anciens combattants et de leur famille.
Le questionnaire ci-joint est destiné aux anciens combattants.
Idéalement, il doit être complété par d’autres questionnaires que Raphaëlle Branche adressera à chaque membre de votre famille qui en serait d’accord.

TÉLÉCHARGER LE QUESTIONNAIRE

DÉCOUVRIR LE SITE DE RAPHAËLLE BRANCHE

Recherche d’archives documentaires

Dans le cadre d’un projet de documentaire historique sur la mobilisation des appelés pendant la guerre d’Algérie, nous recherchons tous films amateurs tournés dans les années 50. Vous trouverez ci-dessous toutes les précisions relatives à notre recherche.

Titre provisoire:                    La France en guerre, 1954-1962
Auteurs:                                 Bruno Joucla, Tramor Quemeneur
Réalisateur:                           Bruno Joucla
Production:                            What’s Up films – Matthieu Belghiti
Diffuseur:                              France 3

Images d’archives recherchées :

– films tournés par les appelés mobilisés en Algérie durant la guerre (quotidien, troupes, Algérie, population…)
– films amateurs dans lesquels apparaissent des appelés dans la période 1954-1962
– films amateurs tournés en France métropolitaine dans la période 1954-1962, et plus précisément:
– films de famille (dans le quotidien mais également événements de type réunions et fêtes de famille, mariages, etc)
– films de manifestations publiques ou autres événements et rassemblements en lien avec la guerre d’Algérie

NB: les bornes chronologiques 1954-1962 sont relativement souples et nous pouvons élargir à quelques années près.

Contact société de production:
What’s Up films – Song Pham (productrice exécutive)
songpham@whatsupfilms.com
Tel: 01 55 28 94 95

Le Ve Fête le livre

Capture d’écran 2016-04-06 à 08.56.50La deuxième édition du « Quartier du livre » animera pour sa deuxième édition tout le Ve arrondissement de Paris du 21 au 28 mai 2016.
Rendez-vous début avril pour découvrir le programme complet du Festival et les nombreuses surprises qui vous attendent ! Pour tout renseignement sur le Festival Quartier du Livre 2016, nous vous invitons à contacter Alexandrine Becker au 01 56 81 75 28 ou à contact@vivrelire.com.

 

À lire

 » Un livre majeur pour éclairer les générations futures sur la décolonisation française, sur la fin d’un empire. Il donne les clés pour comprendre cette période cruciale pour la France, au-delà du bruit et de la fureur de la guerre, du sang et des larmes des familles des victimes  » Jacques Ould Aoudia

Deux fers au feu« DEUX FERS AU FEU – DE GAULLE ET L’ALGERIE : 1961 »

Deux fers au feu – De Gaulle et l’Algérie : 1961, tel est le titre du livre que Jean-Philippe Ould Aoudia publie le 6 mai 2015 dans la collection Ces oubliés de l’Histoire (dirigée par Michel Reynaud) des Éditions Tirésias (cf. : http://www.editionstiresias.com).

En voici le « synopsis » : Tout n’a pas encore été révélé sur la conduite de la politique algérienne menée par le général de Gaulle. Parcourant l’année 1961, riche en événements, l’auteur analyse l’habileté du chef de l’État pour contourner ou bousculer les obstacles et les hommes placés sur son chemin. Des témoignages incontestables et des documents inédits nous plongent au cœur du projet élyséen de partager l’Algérie en deux entités, française et algérienne, une sorte « d’Israël pied-noir », avec ses manœuvres, ses chantages et ses intrigues qui finiront dans le sang et les larmes d’Algériens, de Tunisiens et de Français.

Ce livre se situe au cœur du conflit entre deux logiques : la raison d’État contre la recherche de la vérité au service de l’Histoire. Tel l’assassinat, par l’OAS, de six dirigeants des Centres sociaux éducatifs créés par la déportée résistante Germaine Tillion. Le lecteur découvrira avec stupéfaction la responsabilité de la délégation générale à Alger, fourvoyée avec les membres les plus bruts de l’OAS.

Lire Deux fers au feu et ses révélations inédites et « surprenantes » est indispensable pour qui veut découvrir le fil exact des arcanes de la politique ayant mené à l’indépendance de l’Algérie.