Témoignage de Robert Rosenbaum

Né le 15 janvier 1931, Robert Rosenbaum fait son service militaire en Allemagne, parmi les troupes d’occupation. Libéré de ses obligations militaires en novembre 1954, il est rappelé en avril 1956 et fait ses classes dans la banlieue parisienne, au camp de Frileuse avant de partir pour l’Algérie.A Boussada, « cité du bonheur », il est témoin du crime d’un Sénégalais, engagé volontaire. Harcelé par les tirs des snipers,nil raconte ses patrouilles. Il est ensuite envoyé dans la montagne, sur un plateau isolé où il connaît des conditions de vie difficiles.
Puis sa compagnie est chargée de garder une maison forestière. Il y sera le témoin impuissant de l’attaque d’une compagnie basée quelques kilomètres plus loin. Dernière affectation, à Maison Carré, où il doit patrouiller, de jour comme de nuit, autour de la propriété d’un colon. Libéré de ses obligations militaires, il rentre en France, « soulagé ».

Témoignage enregistré par D. Beau le 26 janvier 2009


http://youtu.be/rLtFJ8AtNOY


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*