Témoignage de Gérard Gavin

Après avoir suivi la Préparation Militaire Supérieure, Gérard Gavin a 26 ans quand il rejoint en 1958 l’Ecole d’Officier de Réserve. Il en ressort sous-officier au bout de quelques mois avant d’être affecté en Algérie au 28e Régiment d’Artillerie sur la frontière tunisienne.

Là, il parvient à remettre en état de marche un Halftrack dont il devient le chef de bord. Il effectuera à bord du véhicule de multiples patrouilles nocturnes le long du barrage.

Puis au gré des affectations, le « Margi » (Maréchal des Logis) Gavin connaîtra de multiples aventures : des accrochages, des embuscades, une affectation au 5e Bureau, la participation au recensement des populations, etc. Il se liera d’amitié avec plusieurs autochtones, sera témoin de la cruauté de certains colons.

Il devra également faire face à la crise des effectifs et se verra confier comme mission de remettre sur pieds, en pleine montagne, un poste central de tir d’artillerie.
Le témoignage rare d’un parcours impressionnant et truffé d’anecdotes.

Témoignage enregistré par D. Beau le 28 octobre 2010


 


 

Clichés pris par Gérard Gavin en Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*