Histoire franco-algérienne et mémoire post-coloniale

par Damien AUGIAS

Date de publication • 13 juin 2020

Comment appréhender aujourd’hui un objet aussi sensible que la guerre d’Algérie ? Une vision nuancée de l’écriture d’une histoire des deux rives et de son enseignement en France.

Intimement liée à la naissance de la Ve République, la guerre d’Algérie constitue un objet d’histoire qui, près de soixante ans après les accords d’Evian (1962) marquant officiellement la fin des « événements » ( le terme de guerre n’étant retenu par le législateur français qu’en… 1999), reste, sur les deux rives de la Méditerranée, une blessure mémorielle encore à vif, charriant des enjeux toujours passionnels, qu’ils soient politiques, diplomatiques, sociaux, juridiques (législatifs et judiciaires) ou historiographiques. Benjamin Stora avait démontré en 1991 avec son célèbre ouvrage La gangrène et l’oubli à quel point cette mémoire, longtemps refoulée – il s’inspirait alors du schéma appliqué par Henry Rousso dans Le syndrome de Vichy – en France, avait ressurgi de manière (post)traumatique, s’exprimant notamment par une revendication d’un « devoir de mémoire » autant qu’un « devoir de justice », notamment de la part des Français d’origine algérienne de deuxième puis de troisième génération qui ne se reconnaissent pas dans l’histoire que la France enseigne au sujet de cette guerre d’indépendance d’une nation réclamant sa décolonisation. Or, c’est à un devoir d’histoire que l’on peut légitimement prétendre aujourd’hui, même si les affrontements mémoriels rendent encore difficile, à la fois en France et en Algérie – quoiqu’il existe des ponts entre historiens des deux rives (Benjamin Stora et Mohammed Harbi ont co-dirigé en 2004 une histoire franco-algérienne de la guerre et de sa mémoire   ) – l’écriture d’une histoire « apaisée » pour reprendre le titre d’un ouvrage de Raphaëlle Branche au sujet de l’historiographie de la guerre d’Algérie   .

LIRE LA SUITE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*