Saint-Nazaire. La guerre d’Algérie au cinéma, un cycle au Jacques-Tati

Du lundi 2 au lundi 30 novembre, le cinéma Jacques-Tati, à Saint-Nazaire, consacre une rétrospective de six films sur la guerre d’Algérie dont une avant-première, le mardi 10, avec Des hommes de Lucas Belvaux.

À l’occasion de la sortie du nouveau film de Lucas Belvaux, Des hommes, le cinéma Jacques-Tati, à Saint-Nazaire, propose un cycle de six films rétrospectifs sur la guerre d’Algérie, du lundi 2 au lundi 30 novembre, 20 h.

« Face à la sensation d’absence de films de cinéma de fiction sur la représentation du conflit, la question se pose de savoir pourquoi une guerre si importante, si cruelle, ne fait pas trace dans le cinéma français depuis quarante ans. »

Le Jacques-Tati projette « six films majeurs, d’époque et genres variés, rarement montrés en salles, qui auront su tirer leur matière du vécu tragique et regarder en face une guerre, dont il fallut quarante ans pour qu’elle soit enfin reconnue comme telle. »

Programme. Lundi 2 novembre, 20 h, La Bataille d’Alger (Gillo Pontecorvo) ; lundi 9, L’Insoumis (Alain Cavalier) ; mardi 10, Des hommes, (Lucas Belvaux), en avant-première, suivie d’une rencontre avec Raphaëlle Branche ; lundi 16, Avoir vingt ans dans les Aurès, (René Vautier) ; lundi 23, La Trahison, (Philippe Faucon) ; jeudi 26, 20 h 30, Muriel ou le temps d’un retour, (Alain Resnais) ; lundi 30, Octobre à Paris, (Jacques Panijel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*