Mémoire. Disparus de la guerre d’Algérie, « page non trouvée »

Lundi 7 Décembre 2020

Créé ce printemps, le Guide numérique sur les disparus de la guerre d’Algérie a été présenté, vendredi, en visioconférence. Un dispositif masquant mal les entraves administratives persistantes imposées par une circulaire de 2011 sur le droit à l’accès aux archives et la liberté de la recherche académique.

La reconnaissance par Emmanuel Macron, le 13 septembre 2018, de la responsabilité de l’État dans la disparition et l’assassinat de Maurice Audin, mathématicien de 25 ans, membre du Parti communiste algérien et militant pour l’indépendance de l’Algérie, arrêté par l’armée française en juin 1957, avait suscité de nombreuses attentes de la part des historiens ainsi que des personnes à la recherche d’informations concernant leurs proches portés disparus pendant la guerre d’Algérie.

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*