35 personnes réunies à Alençon pour rendre hommage à Alfred Locussol, première victime de l’OAS en France métropolitaine

Lundi 4 janvier 2021, 35 personnes se sont rassemblées place de la Résistance à Alençon, pour rendre hommage à Alfred Locussol, assassiné par l’OAS en 1962.

35 personnes étaient présentes pour célébrer la mémoire d’Alfred Locussol, lundi 4 janvier 2021, sur la place de la Résistance. Cet ancien fonctionnaire de l’administration des finances a été assassiné à Alençon, le 3 janvier 1962. L’attentat a été commandité par l’Organisation de l’armée secrète (OAS). Alfred Locussol est la première victime de l’organisation politico-militaire d’extrême droite, en France métropolitaine.

Préserver la mémoire

Une minute de silence ainsi que deux discours ont été lus. Pierre Frénée, ancien militant communiste a ouvert le bal. Il a rappelé l’importance du devoir de mémoire. « Les célébrations sont importantes car elles préservent les mémoires, non seulement contre l’oubli, mais aussi contre les mensonges et les haines […] Honorer la mémoire d’Alfred Locussol aujourd’hui, c’est prendre la relève de ses combats pour l’égalité sociale, le droit, la dignité, les libertés, la justice, la fraternité. »

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*