« Dans les rations de l’armée française »

« Dans les rations de l’armée française », par Mia Assor

Sait-on de quoi se compose le rata du soldat ? Réponse dans ce podcast avec Denis, médecin dans l’armée depuis dix-neuf ans, désormais affecté à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Depuis qu’en 1812, les troupes napoléoniennes, mal approvisionnées, ont perdu la campagne de Russie, la Grande Muette met un point d’honneur à remonter le moral de ses gars.

Élaborées à Angers, les RCIR (rations de combat individuelles réchauffables) se composent de boîtes en carton de 1,5 kilo et renferment chacune trois repas, soit 3 200 calories. Au menu, rougail saucisses, potée paysanne, autruche aux airelles, mais aussi boîte d’allumettes à l’effigie de la tour Eiffel, pruneaux d’Agen ou caramels. A l’Argus de la gastronomie militaire, la France tient la corde : en Afghanistan, où Denis fut envoyé, une RCIR s’échangeait fastoche contre plusieurs sachets bourrés de snacks et de junk food américains.

Au fil de ces vingt-neuf minutes moins légères qu’il n’y paraît, l’auditeur se familiarisera avec l’art d’éviter le risque sanitaire. De s’alimenter au combat. Et d’accommoder la chèvre quand tout un régiment, soucieux d’améliorer l’ordinaire, se tourne vers son médecin, profane en la matière : « Je préconise de surtout… bien la cuire. » S.G.

« Culture Miam » 29 min. Soundcloud.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*