Les principales préconisations du rapport Stora sur la colonisation et la guerre d’Algérie

par la rédaction numérique de France Inter publié le

Commémorations, reconnaissance par l’État français de sa responsabilité dans la mort d’Ali Boumendjel, panthéonisation de Gisèle Halimi… Dans son rapport remis à Emmanuel Macron, l’historien Benjamin Stora formule une trentaine de recommandations.

Près de soixante ans après l’indépendance de l’Algérie, comment sortir de la paralysie mémorielle qui empoisonne la relation franco-algérienne ? L’historien Benjamin Stora a remis ce mercredi à Emmanuel Macron le rapport commandé en juillet par le chef de l’État. « Le sujet de la colonisation et de la guerre d’Algérie a trop longtemps entravé la construction entre nos deux pays d’un destin commun en Méditerranée », écrivait le président de la République dans la lettre mission adressée au spécialiste de l’histoire contemporaine. Six mois plus tard, voici les principales préconisations émises par Benjamin Stora dans son rapport.

L’historien propose la mise en place d’une commission intitulée « Mémoires et vérité », chargée « d’impulser des initiatives communes entre France et l’Algérie sur les questions de mémoires ». Elle pourra ainsi organiser « des commémorations importantes », par exemple autour de la participation des Européens d’Algérie à la Seconde guerre mondiale, autour des harkis, ou encore autour de la date du 17 octobre 1961, à propos de la répression des travailleurs algériens en France.

Cette même commission pourra recueillir « la parole des témoins douloureusement frappés par cette guerre », poursuit Benjamin Stora. Il suggère également la construction à Amboise d’une stèle portant le portrait de l’émir Abdelkader, qui a lutté contre les forces françaises au XIXe siècle.

Autre proposition : transformer en lieux de mémoire les quatre camps d’internement situés sur le territoire français (Larzac, Saint-Maurice l’Ardoise, Thol et Vadenay), et où des milliers d’Algériens ont été retenus à partir de 1957. « Des plaques, apposées à proximité de ces camps, pourraient rappeler leur histoire. »

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*