«Rapport Stora sur la mémoire de la guerre d’Algérie: certaines propositions seraient inadmissibles»

L’Union nationale des combattants (UNC) est une des principales associations d’anciens combattants, également ouverte aux soldats français en activité. Le général (2s) Hervé Longuet, ancien pilote de l’armée de l’air, ancien commandant de la Force aérienne de combat, préside l’UNC depuis 2019.


L’Union nationale des combattants (UNC), créée après la Première Guerre mondiale, compte parmi ses adhérents de nombreux anciens combattants d’Afrique du Nord ou leurs veuves et orphelins. Comme elle l’a fait pour leurs aînés, Poilus de 1914 ou combattants de 1939-1945, comme elle le fait pour nos soldats déployés sur les théâtres extérieurs, elle perpétue le souvenir de ces combattants Morts pour la France et reste très vigilante vis-à-vis de toute démarche qui porterait atteinte à leur honneur.

Aujourd’hui, la France et l’Algérie sont confrontées à une possible réconciliation. De part et d’autre, la barque de la mémoire est lourdement chargée. Pour l’Algérie, les 130 ans de la présence française, malgré des réalisations incontestables dans la mise en valeur du pays, se sont accompagnées d’injustices sociales et de plus 150 000 tués au terme d’une âpre guerre de huit ans.

Pour la France, la guerre d’Algérie a été un drame, laissant un goût amer né d’un mélange d’incompréhension, de frustration, d’amertume, de haines multiples. Au fil des années, on pouvait espérer que viendrait le temps de l’apaisement. Il n’en a rien été. Aujourd’hui encore, la France traîne l’affaire algérienne comme un boulet.

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*