Claude Coquelin raconte sa guerre d’Algérie

Près de 60 ans après la signature des accords d’Évian, marquant la fin de la guerre d’Algérie, l’ancien combattant Claude Coquelin se livre et nous raconte « sa » guerre, une « sale guerre » passée à affronter le froid, la peur et les fellaghas.

Le 19 mars 1962, avec la signature des accords d’Évian, s’achevait la guerre d’Algérie, après de longues années d’une « sale guerre », selon les propres mots de Habib Souaïdia, un ancien parachutiste et membre des forces spéciales algériennes. Un conflit qui marquera à jamais les habitants d’un pays colonisé par la France depuis 1830 et dont certains dénoncent dès 1952 de profondes inégalités civiles, économiques et politiques. Quand il est incorporé pour effectuer son service militaire, en janvier 1957, avant de rejoindre son cantonnement avec le 43e régiment d’infanterie.

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*